Pas la peine qu’on se fasse perdre au paradis, tout ceci pour dire que la Poésie n’est plus, elle ne sera jamais comme avant l’arrivée de la Science. Avec les calculs, tout le reste est nul, au niveau Zéro de bleu. De l’âme à l’âme, la Poésie garde son drame.

Publicités