On ne s’est dit rien, de ce qu’on s’est construits – l’hiver: à subir le non-choix. c’est là que le personnage prend son délire, se laisse dire le reste d’un destin improbable. J’appelle donc, j’invite les êtres des autres mondes galactiques à m’expliquer où mon imaginaire touche le vrai corps vivant de la chimie organique.

Publicités