У књигу жалости? У књигу радости! Quand un dictateur disparait, la poésie fête la liberté.

Publicités