Je ne veux pas que ma poésie soit prise comme un vulgaire objet marchand, interdit d’accès libre. De ce fait, j’ai horreur des contrats mal faits, je refuse et je refuserai de les signer.

Publicités