Il me faut beaucoup de courage pour traduire ! Dès premières lignes, je tombe dans l’impossible douleur. Quand même, j’aimerais rendre quelque poème d’Andrée Chedid bien lisibles.

Publicités