Le sublime se brise dans les espaces mystérieux, et l’esprit reprend son destin miséreux. Plus bas que le bas, d’être plus rien. Quand Elle est présente, ma mère me casse, m’anéantit, me jette à l’infini… Voici pourquoi depuis toujours et à jamais mon triste refuge : la Poésie.

Publicités