Je me suis fait de la bonne volonté, mais le monde n’est pas dans le vrai. La guerre suit la guerre, la paix universelle est un processus à rêver. À la construite ! Mais d’abord il faut se calmer… Une platitude ? Une rime poétique pour ne rien dire ? Un délire philosophique ? Je suis triste pour ces morts, mon âme et mon esprit préservent mon corps. Vivre sa vie, c’est peut-être créer son paradis ici. Jamais l’enfer !

Publicités