Je la fuis, mais la guerre me suit ! Cette planète n’est pas la paix, on n’arrive plus à compter les morts et les blessés. Pourquoi ne pas vivre dans un calme de ses belles journées ? Y a-t-il une sauvagerie programmée de l’âme pour que l’humanité ne soit plus ? L’idéaliste, et alors ! L’humaniste, d’accord, mais le Dieu ne tue pas, dieu la Foi, dieu l’Amour, dieu la Bonté, dieu la Beauté, dieu la Joie. Se trouver tous ensemble autour d’une table des longues négociations, passer à la non-violence, est-ce si difficile pour le bonheur et la plénitude des Terriens ? Devant l’Éternel, tant d’êtres humains espèrent la paix universelle.

Publicités