Le bâtard du communisme yougoslave, je me promène par la science-fiction dans les mondes angéliques d’un utopisme sans guerres. Hélas le présent est trop cruel, plus qu’à l’époque des héros heureux et des héroïnes amoureuses, le présent des fidèles et des infidèles. D’une seule intrigue éternelle, des millions d’histoires pour une pacifique Histoire nouvelle.

Publicités